Performance

Maurice

Éclaboussé dans une affaire de corruption, le ministre de l’Énergie révoqué

25 juin 2020 | PAR Alexandre Karghoo
Ivan Collendavelloo, ministre de l’Énergie et numéro deux du Gouvernement, a été révoqué ce jeudi 25 juin
Rebondissement de taille dans l’affaire St-Louis. Ivan Collendavelloo, ministre de l’Énergie et des services publics mais surtout numéro deux du gouvernement - étant vice-Premier ministre - a été révoqué ce jeudi 25 juin. Alors qu’il avait initialement refusé de démissionner en tant que ministre malgré les demandes de l’Opposition, il semble que de nouveaux éléments aient poussé le Premier ministre à exiger le départ (possiblement temporaire) de son partenaire politique.
L’affaire a débuté le 8 juin dernier lorsqu’une enquête effectuée par la Banque africaine de développement (BAD) avait conclu que la firme danoise, Burmeister and Wain Scandinavian Contractor (BWSC), avait payé des pots-de-vin pour remporter l’appel d’offres pour l’achat des quatre nouvelles turbines de la centrale électrique St Louis. L’achat de ces quatre turbines avait été financé par la BAD entre 2014 et 2016. Ainsi, BWSC, qui a reconnu les faits, ne peut plus postuler pour des appels d’offres de la BAD pendant les deux prochaines années.
Éclaboussé dans cette affaire, le ministre de tutelle Ivan Collendavelloo avait essayé de blanchir son ministère ainsi que le CEB (Central Electricity Board), l'EDF local.
Le directeur général par intérim ainsi que tout le conseil d’administration du CEB ont précedemment été révoqués, le temps de l’enquête diligentée par l’ICAC (la Commission anti-corruption).
Beaucoup, notamment les membres de l'Opposition, réclament une commission d'enquête présidée par un juge sur cette affaire.
 
 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice

Éclaboussé dans une affaire de corruption, le ministre de l’Énergie révoqué

L’affaire a débuté le 8 juin dernier lorsqu’une enquête effectuée par la Banque africaine de développement (BAD) avait conclu que la firme danoise, Burmeister and Wain Scandinavian Contractor (BWSC), avait payé des pots-de-vin pour remporter l’appel d’offres pour l’achat des quatre nouvelles turbines de la centrale électrique St Louis. L’achat de ces quatre turbines avait été ...