Performance

France

Le « crowdfunding » gagne la France

18 sep 2013 | PAR La rédaction

Le phénomène « crowdfunding » est né aux États-Unis et de plus en plus d’entrepreneurs passent par ces plate formes de financement communautaire pour se lancer et se développer. Le concept : présenter son projet sur Internet et tenter de convaincre les particuliers d'investir. Plusieurs plateformes ont vu le jour ces dernières années dans des secteurs précis comme le cinéma (Tousco Prod.com), la musique (MyMajor Company) ou les projets créatifs (Ulule). Pour sa part, la plateforme française Reservoir Funds existe depuis le printemps 2012 et s’adresse à tous les entrepreneurs, qu’ils soient débutants ou expérimentés, quel que soit leur secteur d’activité ou leur statut : industrie, service à la personne, commerce de proximité, artisan, exploitant agricole, micro-entrepreneur... Cette spécificité entrepreneuriale permet de pouvoir impliquer et soutenir les porteurs de projet dans leur démarche de développement et de promotion. C’est pourquoi Reservoir Funds propose à ceux qui le souhaitent « un programme d'accompagnement » : mise en place du projet et réalisation de la campagne ; déploiement et suivi des réseaux à toucher, création d’une communauté au tour de l’entreprise... Les experts s’accordent pour dire que le financement participatif contre récompense connaîtra une croissance très importante au cours des prochaines années. Le « crowdfunding » permet de lever des fonds collectivement et rapidement, mais il permet aussi de tester l'intérêt du marché pour un produit, une idée ou un concept. Il assure une visibilité supplémentaire, voire inédite, pour l’entrepreneur et permet de connaître avec précision la typologie des personnes qui s’intéressent réellement à son projet. Parfois même, le « crowd funding » attire l’attention des investisseurs traditionnels. Les banques s'y intéressent de plus en plus car le crowdfunding livre une information subjective : il permet d’évaluer la capacité de l'entrepreneur à convaincre un public et l'appétence de ce public pour son projet. Les parrains peuvent apporter leur soutien au projet qui les aura convaincus en ayant la certitude que leurs dons seront utilisés à bon escient. En effet, les dons sont uniquement prélevés si l'objectif de financement est atteint ou dépassé. Le donateur reçoit également une récompense en échange de leur soutien financier (invitations aux soirées de lancement, implication dans des choix stratégiques de l’entreprise...).

 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

France

Le « crowdfunding » gagne la France

Le phénomène « crowdfunding » est né aux États-Unis et de plus en plus d’entrepreneurs passent par ces plate formes de financement communautaire pour se lancer et se développer. Le concept : présenter son projet sur Internet et tenter de convaincre les particuliers d'investir. Plusieurs plateformes ont vu le jour ces dernières années dans des secteurs précis comme le cinéma (Tousco P...