Performance

Maurice/Monde

Le Groupe IBL tient la barre malgré la pandémie de Covid-19

30 sep 2021 | PAR La rédaction
Malgré la pandémie de la Covid-19 qui frappe Maurice depuis mars 2020, le Groupe IBL, 1er conglomérat mauricien, a dégagé des bénéfices opérationnels sur l’année financière 2020-2021 aussi bien que des bénéfices avant impôts. - DR
Malgré la pandémie de la Covid-19 qui frappe Maurice depuis mars 2020, le Groupe IBL, 1er conglomérat mauricien, a dégagé des bénéfices opérationnels sur l’année financière 2020-2021 aussi bien que des bénéfices avant impôts. Les revenus du groupe s’élevant à 35,7 milliards de roupies (708 millions d’euros) représentent, néanmoins, une baisse de 2 % par rapport à l’exercice précédent.

La baisse du chiffre d’affaires du 1er conglomérat mauricien est, principalement, due à la pandémie qui a entraîné la fermeture des frontières du pays. Celle-ci a affecté les activités du Groupe IBL dans l’hôtellerie, l’immobilier et l’aviation pendant toute l’année financière. Les revenus combinés des entreprises opérant dans ces secteurs, décrite comme « fortement impactées par la covid », représente une baisse de 3,4 milliards de roupies (70,3 millions d’euros) par rapport à l’année 2020-2021 – c’est aussi une baisse de 4,8 milliards de roupies (96 millions d’euros) en comparant à l’année 2019, avant la pandémie de Covid-19.
Les résultats dans les autres secteurs « moyennement ou faiblement impactés » sont très encourageants, avec de solides augmentations des chiffres d’affaires et des bénéfices. Les entreprises de ces secteurs affichent une progression cumulée de leurs chiffres d’affaires de 9 % par rapport à l’année 2019-2020 et leurs bénéfices combinés sont supérieurs aux chiffres d’avant la pandémie.
 

Arnaud Lagesse, le Group CEO d’IBL, présentera ces chiffres, ainsi que quelques ambitions du premier conglomérat de Maurice lors d’une rencontre avec les analystes le vendredi 15 octobre prochain. - DA
Arnaud Lagesse, le Group CEO d’IBL, présentera ces chiffres, ainsi que quelques ambitions du premier conglomérat de Maurice lors d’une rencontre avec les analystes le vendredi 15 octobre prochain. - DA
 

Les résultats globaux par cluster

Agro & Energy. Le pôle Sucre d’Alteo enregistre une augmentation sur ses trois sites : Maurice, le Kenya et la Tanzanie.

Le pôle Sucre d’Alteo enregistre une augmentation sur ses trois sites : Maurice, le Kenya et la Tanzanie. - DR
Le pôle Sucre d’Alteo enregistre une augmentation sur ses trois sites : Maurice, le Kenya et la Tanzanie. - DR
 


Ce segment a bénéficié de meilleurs prix du sucre, d’une augmentation des volumes, d’une baisse des coûts de production à la suite de restructurations et de gains de juste valeur plus élevés sur les actifs biologiques. Le pôle Énergie d’Alteo améliore aussi sa performance par rapport à l’an dernier avec de meilleurs rendements. L’entreprise bénéficie également des ventes de terrains viabilisés à Anahita.


Building & Engineering. Le cluster a été fortement touché par le confinement et les coûts attribués à la fermeture des opérations à Dubaï l’an dernier. Les projets d’infrastructure et de construction qui avaient pris du retard pendant le confinement de mars à juin 2020 impactent positivement l’année en cours. L’activité du Chantier Naval de l’Océan Indien (CNOI) a généré de meilleurs bénéfices malgré une baisse des constructions navales associée à la pandémie. Manser Saxon enregistre un chiffre d’affaires et des marges plus élevés, tout comme UBP qui affiche de meilleurs résultats dans son activité principale et son enseigne Espace Maison.

Commercial & Distribution. L’amélioration des résultats de ce cluster est principalement due à la chaîne de supermarchés Winner’s qui a continué à améliorer l’efficacité de ses opérations durant l’année. La rentabilité de HealthActiv est restée stable malgré la pression sur les marges et la hausse des coûts d’importation, résultant de la dévaluation de la roupie. BrandActiv et PhoenixBev sont, tous deux, affectés par la baisse des ventes du secteur HORECA (Hôtels, Restaurants et Cafés), impacté par l’absence de touristes. PhoenixBev a obtenu de meilleurs résultats principalement grâce à l’export et à ses opérations à la Réunion.

Financial Services. Grâce à une meilleure évaluation des risques, Eagle Insurance améliore sa performance cette année. Les portefeuilles d’investissement d’Eagle Insurance et de The Bee Equity Partners ont obtenu de meilleurs résultats. Cependant, DTOS a connu une baisse de son chiffre d’affaires alors que le revenu d’AfrAsia Bank a chuté en raison des faibles taux d’intérêt actuels.

Hospitality & Services. Le secteur hôtelier a été gravement touché par la fermeture des frontières en vigueur depuis mars 2020.

Les hôtels de Maurice (ici le Lux* Grand-Baie) ont opéré partiellement pour une clientèle locale, avec quelques pics de fréquentation pendant les vacances de Noël, du Nouvel An et du Nouvel An chinois. Mais ils ont, à nouveau, fermé au second confinement annoncé en mars 2021. - DR
Les hôtels de Maurice (ici le Lux* Grand-Baie) ont opéré partiellement pour une clientèle locale, avec quelques pics de fréquentation pendant les vacances de Noël, du Nouvel An et du Nouvel An chinois. Mais ils ont, à nouveau, fermé au second confinement annoncé en mars 2021. - DR 
 


Les hôtels des Maldives ont affiché des résultats encourageants avec des taux d’occupation relativement normaux jusqu’en janvier, tandis que ceux de La Réunion ont subi les restrictions de voyage. Les réservations anticipées suscitent un optimisme mesuré dans le secteur avec la réouverture des frontières au tourisme à Maurice. LUX* Grand Baie devrait ouvrir fin 2021, à temps pour les vacances d’été.

Life & Technologies. Le chiffre d’affaires et les marges de ce cluster ont, tous deux, augmenté. La rentabilité du secteur a été impactée négativement par IBL Link qui est affecté par le ralentissement économique. Le développement du secteur Life connaît une progression satisfaisante et sa contribution au groupe devrait augmenter à moyen terme.

Logistics. L’aviation est l’un des secteurs les plus touchés avec des activités nettement inférieures par rapport la période pré-Covid. Somatrans, le service de fret du groupe, a également connu une baisse d’activité en raison du ralentissement économique et de la hausse des tarifs des frets aérien et maritime. Logidis Transport Services est impacté par la diminution du transport des employés de l’hôtellerie. La cession d’un bateau durant l’exercice a entraîné une baisse d’activité dans le transport maritime.

Property. Malgré la mise sous administration volontaire de SALT of Palmar, Bloomage enregistre une bonne performance. L’augmentation du résultat d’exploitation est grâce à un nouveau bâtiment commercial ainsi qu’aux tarifs plus élevés appliqués à un complexe récemment rénové. Le développement immobilier, les ventes et les hôtels de BlueLife ont été sévèrement touchés à cause de la fermeture des frontières, résultant ainsi à une baisse considérable de son chiffre d’affaires. Néanmoins, l’entreprise enregistre des pertes moins importantes, comparées à l’an dernier, grâce à des mesures de contrôle strictes des coûts et à une plus faible dépréciation.

Seafood. Le cluster affiche de très bons résultats pour l’année, avec la contribution de Marine Biotechnology Product Côte d’Ivoire et une performance globale en hausse à Maurice.

Sur l’avenir

L’ouverture des frontières aux voyageurs internationaux devrait contribuer au redressement progressif des « entreprises fortement impactées par le Covid ». En attendant, le Groupe IBL poursuit sa stratégie de développement à Maurice et à l’international.
 

Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Maurice/Monde

Le Groupe IBL tient la barre malgré la pandémie de Covid-19

La baisse du chiffre d’affaires du 1er conglomérat mauricien est, principalement, due à la pandémie qui a entraîné la fermeture des frontières du pays. Celle-ci a affecté les activités du Groupe IBL dans l’hôtellerie, l’immobilier et l’aviation pendant toute l’année financière. Les revenus combinés des entreprises opérant dans ces secteurs, décrite comme « fortement impact...