L’hôtel Akoya sera le troisième cinq étoiles de La Réunion - Performance - Ecoaustral.com

Performance

Océan Indien

L’hôtel Akoya sera le troisième cinq étoiles de La Réunion

Anny Naranayin, gérante associée de La Financière Janar, et son fils Julien, attaché au projet Akoya : « Ce niveau d’hôtellerie est plutôt nouveau à La Réunion et nous pourrons proposer des offres diversifiées. » - DR
Une longue maturation a permis à La Financière Janar, dirigée par Joël Narayanin, d’élaborer une offre aux meilleurs standards du luxe dans l’océan Indien.
Le troisième hôtel cinq étoiles de La Réunion ouvre ses portes le 21 octobre à La Saline Les Bains, face au lagon. Sur un site de trois hectares, le complexe de 104 chambres occupe plus de 6 000 mètres carrés, abritant un spa de l’enseigne « Cinq Mondes ». « Nous voulons afficher le plus bel hôtel de La Réunion, déclare Joël Narayanin, gérant de La Financière Janar qui porte le projet. Après une longue carrière dans le BTP, il n’est pas illogique d’aboutir dans l’hôtellerie, en réponse au besoin de développement économique de notre île. » Bien situé, entre les deux aéroports, l’hôtel Akoya se veut un joyau d’excellence du savoir-faire réunionnais. « Nous avons joué notre rôle d’investisseur et de promoteur et nous avons pris soin de recruter des compétences avérées, dont beaucoup de Réunionnais qui exerçaient les métiers de l’hôtellerie de par le monde et se sont engagés à faire de l’hôtel Akoya un produit d’exception », précise Joël Narayanin. Le projet a mûri au cours de longues années, entre l’acquisition du foncier, en 1997, et l’obtention du permis de construire initial en 2012. La construction s’est déroulée sur deux ans, triomphant finalement des complexités administratives qui accompagnent ce type de projet. Plus de 120 recrutements étaient déjà effectués début septembre, dont celui d’un chef étoilé français. Le mobilier est entièrement d’origine européenne, intégré par un designer spécialisé dans l’aménagement d’intérieurs hôteliers. Jaguar est la marque des véhicules qui seront affectés aux trajets des VIP. 

La Financière Janar exprime l’ambition de faire naître un niveau de qualité conçu par des Réunionnais avec une attention particulière aux standards internationaux. « Nous avons attendu le temps nécessaire pour l’élaboration d’une vraie stratégie de développement, avec un produit réfléchi jusque dans le détail, souligne Joël Narayanin. Il s’agit d’intégrer un hôtel moderne, connecté et aux normes les plus récentes. » Sur ce site, une promotion de logements aurait pu voir le jour beaucoup plus rapidement. « Il n’y a pas beaucoup d’emplacements pour édifier des hôtels à La Réunion et nous avons la volonté d’appartenir à cette grande industrie touristique. Certains pays de la zone, qui en ont eu le monopole, commencent à s’épuiser. » Un directeur d’exploitation est maintenant en charge de l’établissement pour mener à bien l’ouverture de ce concept haut de gamme. « Il est à la hauteur des besoins de la clientèle de La Réunion et de l’océan Indien. L’idée qu’on se fait du luxe dans des pays comme l’Inde, la Thaïlande ou la Chine appelle à une qualité qu’ils maîtrisent mieux que nous », analyse Joël Narayanin. L’Hôtel Akoya proposera une offre diversifiée.
 
 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

Commentaires

 

Océan Indien

L’hôtel Akoya sera le troisième cinq étoiles de La Réunion

Le troisième hôtel cinq étoiles de La Réunion ouvre ses portes le 21 octobre à La Saline Les Bains, face au lagon. Sur un site de trois hectares, le complexe de 104 chambres occupe plus de 6 000 mètres carrés, abritant un spa de l’enseigne « Cinq Mondes ». « Nous voulons afficher le plus bel hôtel de La Réunion, déclare Joël Narayanin, gérant de La Financière Janar qui porte le p...