Salim Ismail élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur - Leader - Ecoaustral.com

Leader

Madagascar

Salim Ismail élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur

1 mar 2016 | PAR La rédaction | N°306
L’équipe dirigeante du groupe Socota a fait le déplacement, le 8 février, à la résidence de l'ambassadeur de France, pour la remise des insignes d’officier de la Légion d’honneur à leur Pdg. Sur notre photo, ce dernier est entouré de deux de ses fils, qui opèrent au sein du groupe : Mathias (à gauche) et Gauthier.
Il y avait du beau monde, le 8 février dernier, à la résidence de l’ambassadeur de France à Madagascar, Véronique Vouland-Aneini, qui remettait au Pdg du groupe Socota les insignes d’officier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur.

En bonne place, lors de cette réception à la fois empreinte d’émotion et conviviale, l’équipe dirigeante du groupe textile avait fait le déplacement depuis Antsirabe où le premier employeur de Madagascar (avec quelque 7 000 salariés) a concentré ses activité dans la production de tissus et la confection pour des grands noms comme Zara en Europe et Woolworth en Afrique du Sud. Salim Ismail, Français aux origines indiennes, préside depuis 1989 l’entreprise fondée par son père en 1930. Il en a fait une multinationale qui a franchi en 2012 le cap des 300 millions d’euros de chiffre d’affaires, occupant le peloton de tête dans le classement de L’Eco austral des 500 premières entreprises de la région. Le fruit d’une diversification dans la confection et dans d’autres métiers comme l’aquaculture de crevettes, dans la région de Diego Suarez, avec OSO Farming qui a pu obtenir le label bio AB, une grande première mondiale. 
Mr Salim Ismail

DISTRIBUTION DE PRODUITS DE LA MER EN FRANCE

En 2009, Socota fait une entrée significative dans le capital de la Maison Reynaud (groupe Atlantys), un leader sur le marché français de la distribution de produits de la mer qui commercialise d’ailleurs les crevettes OSO. 2009, c’est aussi l’année d’une nouvelle crise dans la Grande île et, à l’international, le marché du textile subit de profonds bouleversements qui affectent Maurice. Salim Ismail repense sa stratégie et ferme son usine mauricienne de fabrication de tissus en veillant au reclassement de ses 500 salariés. L’activité se replie sur Antsirabe, à Madagascar, où elle s’intègre à un vaste ensemble industriel avec une zone résidentielle pour ses cadres dont plusieurs Mauriciens. Chevalier de la Légion d’honneur, et aujourd’hui officier, le patron du groupe est aussi commandeur de l’Ordre national de Madagascar même s’il n’a pas la nationalité malgache. De 2002 à 2005, il a été vice-président de l’Association industrielle africaine (AIA) et, de 2000 à 2008, membre du conseil d’administration de la Fédération internationale de l’industrie textile (ITMF). Salim Ismail est membre du Brains Trust de l’Evian Group à IMD et, depuis 2011, membre du Global Agenda Council du WEF (World Economic Forum) sur le Commerce et l’Investissement. Ingénieur formé à l’ENSISA de Mulhouse (1962), il a obtenu un MBA de la Sorbonne Graduate Business School de Paris (1963). Il est Alumni d’IMD Lausanne, suite à sa participation aux programmes Orchestrating Winning Performance (2010) et The New Age of Engagement for CEOs (2012 et 2013).

 
Réagissez à cet article en postant un commentaire

 

Madagascar

Salim Ismail élevé au grade d’officier de la Légion d’honneur

En bonne place, lors de cette réception à la fois empreinte d’émotion et conviviale, l’équipe dirigeante du groupe textile avait fait le déplacement depuis Antsirabe où le premier employeur de Madagascar (avec quelque 7 000 salariés) a concentré ses activité dans la production de tissus et la confection pour des grands noms comme Zara en Europe et Woolworth en Afrique du Sud. Salim Is...